Test : Crosscall Trekker-M1 Core

TEST VIDEO

DESIGN

Le Trekker-M1 Core possède un design similaire aux autres smartphones de la firme mais également au Trekker M1 testé sur le site. La différence se fera quand même sur certains détails visuels. Il reste dans un format  design « Outdoor » épais, large mais robuste qui fait l’image de Crosscall.  Il s’agit d’un smartphone en plastique avec un aspect caoutchouc qui agrippe en main dans un format monobloc. Ce terminal possède des très bonnes finitions et les couleurs représentent vraiment celle de la société. Sur l’avant, on remarque que le terminal est large mais avec des bords d’écrans qui le sont également. On aperçoit également sur le haut de l’écran les capteurs et le capteur frontal. Sur le bas de l’écran se trouve la barre de navigation sensitive.

Les tranches sont épaisses, en plastique et rouge avec des motifs qui ressortent. Cela casse la sobriété du terminal, ce qui est un bon point. Elles accueillent les boutons physiques Power et un bouton dédié à l’appareil photo sur la droite. Sur la gauche, on trouve les boutons volumes. Sur le haut se trouve un cache protégeant la prise Jack 3.5 mm et sur le bas, le port micro USB également protégé par un cache. Les languettes permettant de soulever ces caches sont présentes et permettent de ne pas laisser passer l’eau et la poussière.

Le dos possède désormais des traits qui se ressentent en main. Le capteur photo principal est présent avec son flash LED dessous. Une plaque à dévisser est présente et permet d’y insérer les cartes SIM et micro SD. Le haut-parleur se situe quant à lui sur la partie inférieure gauche.

ERGONOMIE

La prise en main est différente d’un smartphone ordinaire. Il faut prendre en compte l’utilité de ce terminal. Il est très agréable à tenir malgré son gabarit. Il est imposant et pas très accessible que ce soit pour certains boutons ou même pour l’écran. A  une seule main, ce sera assez compliqué. Il sera également légèrement moins lourd que son prédécesseur.  Le terminal n’est pas glissant grâce à la matière utilisée qui est caoutchouteuse. Malgré tout, il prend les traces de doigts, les griffes et les coups surtout en cas de chute. L’accès au port micro USB et à la prise Jack 3,5 mm n’est pas évident suite aux caches qui sont assez durs à enlever et qui font perdre du temps.

Longueur 147 mm
Largeur 77 mm
Epaisseur 14,8 mm
Poids 220 g

ECRAN

Il possède un écran avec une résolution moindre que son prédécesseur. Ce qui lui confère un manque de détails et de finesse d’affichage tout en restant correct à l’œil. Cela dit, les couleurs sont agréables. Il est également protégé par du Corning Gorilla Glass 3 et sera Wet Touch. Il permet donc d’être utilisé lorsqu’il est trempé. La luminosité n’est pas son point fort pour l’utilisation en extérieur puisqu’elle n’est pas puissante est que les traces et les reflets seront ses meilleurs amis. Le tactile est fluide et réactif au quotidien.

L’écran n’est pas incassable. Il suffit d’une mauvaise chute pour qu’il se casse. C’est l’armature du smartphone qui est résistante et robuste.

Ecran 4,5″ / IPS / Wet Touch / Corning Gorilla Glass 3
Définition FWVGA / 854 x 480p
Résolution 216 ppp
Multitouch 5 points

INTERFACE

On retrouve une interface épurée basée de Android 6.0.1 Marshmallow dans sa version pure. Seules les icônes des applications de multimédia ont été personnalisées. Une interface donc très agréable à utiliser au quotidien et sans aucun ralentissement présent. Quelques petites fonctions ont été ajoutées par CrossCall mais rien de bien gênant au quotidien.

OS Android
Version OS 6.0.1 Lollipop
Surcouche Aucune

FONCTIONNALITES

CrossCall a donc intégré quelques fonctionnalités comme le fait laisser ou non le rétro-éclairage des touches sensitives, l’interaction avec les touches sensitives d’accueil et de menu par appui long ou court. Les boutons volumes pourront également servir de sortir de veille le terminal. La personnalisation de profil est également présente ainsi que la programmation d’allumage / extinction automatique de l’appareil.

Un bouton physique supplémentaire est présent sur la tranche droite et permet d’activer, par un appui long, l’appareil photo par exemple. Même lorsque que le smartphone est en veille. Il sert également à prendre des clichés. Il peut sortir de veille l’appareil mais pas le mettre en veille.

Il sera surtout certifié IP67  donc résistant à l’eau jusqu’à 1 mètre de profondeur durant 30 minutes et totalement à la poussière. Pour cela, pensez à bien fermer les caches pour que rien ne puisse pénétrer.

MULTIMEDIA

L’ensemble des clichés pris avec le capteur principal de 8 mégapixels sont assez corrects de jour. En bonne condition de luminosité, le résultat est assez bon avec une bonne ambiance. Un manque de détails est présent dans les photos et même parfois un effet brûlé. L’autofocus est assez réactif et lors de la mise au point manuelle, le changement de luminosité peut être radical et même brûler le ciel, par exemple. En parlant d’ambiance, celle-ci est respectée ainsi que le rendu des couleurs. Vous l’aurez compris, le rendu général est assez bon sans être excellent. En intérieur, le résultat est agréable avec une bonne condition. A l’inverse, du bruit viendra s’introduire mais aussi un manque de détail et du flou. N’oubliez pas que le bouton dédié à la photo peut aider à la prise d’un cliché.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

CONNECTIVITE

Le terminal est bon dans l’ensemble. En ce qui me concerne, la communication est très bonne. Il en est e même pour la réception des données mobiles. Pour les intéressés, notez bien que la B20 est présente, donc la 800 MHz. Dans les faits, la réception 4G est correcte ainsi que le Wi-Fi dont l’absence de la réception 5 GHz . Concernant le GPS, le résultat est très satisfaisant et démontre que ce terminal est fait pour les baroudeurs. Dans l’ensemble, toutes ses connectivités auront une bonne accroche à leur utilisation.

SIM  2 x nano SIM / 1 x micro SD
Réseaux 2G / 3G / 4G – 800 MHz
DAS 0,523 W/kg
Wi-Fi 802.11 b/g/n – 2,4 GHz
Bluetooth 4.0 LE
GPS A-GPS / GLONASS
NFC Oui
USB USB 2.0
OTG Oui
Jack 3,5 mm Oui

PERFORMANCE

Les performances sont vraiment très correctes. Surtout face à son prédécesseur. Au quotidien, je n’ai eu aucun ralentissement dans l’interface ce qui est une bonne chose. Le problème est que, dès qu’une connexion est active ou qu’une notification arrive, des ralentissements seront présents. Il fera donc tout tourner même la plupart des jeux, dont les jeux 3D qui auront parfois de très légers ralentissements, non fréquents, lorsqu’une connexion sera active. Le chargement d’une page web, d’une application peut parfois prendre un peu de temps mais la navigation reste correcte. L’autre point concerne la chauffe qui ne sera pas vraiment présente lors d’une utilisation intensive.

Notez bien qu’il s’agit pas d’un smartphone pour jouer ou à être utilisé comme la plupart que nous avons. Il sera ciblé pour un tout autre usage.

Processeur Qualcomm Snapdragon 210
CPU Cortex A47 : 4 x 1.1 GHz
GPU Adreno 304 / 409 MHz
RAM 2 Go
Stockage 16 Go
Micro SD Oui / 128 Go

AUTONOMIE

Une batterie de 3000 mAh équipe ce terminal et semble plus que suffisante pour obtenir une excellente autonomie. C’est donc son autre point fort. L’autonomie est donc excellente surtout avec ses caractéristiques . Elle vous permettra de pouvoir finir amplement votre journée pour une utilisation quotidienne qu’elle que ce l’utilisation. Si vous utilisez ce smartphone de façon intensive, il sera assez facile de terminer les deux jours. Si vous n’êtes pas un grand utilisatuer, plus de deux jours est envisageable. Aucune grande perte n’est présente sans utilisation. Il ne possède pas de recharge rapide et se recharge complètement en quasiment 3h environ pour une utilisation moyenne de 5h d’écran allumé en moyenne à 80%.

Batterie 3000 mAh / non amovible
Adaptateur 5 V / 2 A

MON AVIS

On trouve de plus en plus de constructeurs de smartphones résistants et endurants. Pour 279 €, CrossCall propose, une bonne évolution de son Trekker-M1, non pas en puissance mais avec le design, la mémoire. L’autonomie et la résistance restent vraiment ses points forts. Il sera donc destiné à des utilisateurs ciblé comme les baroudeurs, les sportifs extrêmes ou même les ouvriers de chantier. Je rajoute toujours les maladroits à la liste.

Points Positifs Points Négatifs
Design Photo
IP67 / Résistance Caches de protection
Mémoire améliorée Traces
Autonomie

PRIX

Prix 249,00 €
Couleurs Anthracite / Rouge

Rudy Godet

Fondateur et rédacteur du site "Avis Mobiles". Passionné de jeux vidéo mais également de téléphonie. J'ai découvert Android en 2010 et c'est en souhaitant rooter que j'ai vu le potentiel de cet OS. Aujourd'hui je m’intéresse à tous les smartphones et je partage l'actualité, des tests mais également des astuces.

6 pensées sur “Test : Crosscall Trekker-M1 Core

  • 15 décembre 2017 à 20 h 06 min
    Permalink

    Pas fait pour internet sa capte mal 4g trop nul

    Répondre
  • 15 décembre 2017 à 11 h 51 min
    Permalink

    bonjour je cherche un smatphone pour remplacer mon xcover 3 mais j ai du mal a choisir entre un crosscall M1 core et le xcover 4 j aimerais avoir votre avis. je fais de la montagne du trail sport et des photo et je me sers du gps cartographie. Merci

    Répondre
    • 20 décembre 2017 à 6 h 19 min
      Permalink

      Je n’ai pas énormément pris en main le XCover 4 pour te donner un réel avis mais il me semble être un smartphone intéressant.

      Répondre
    • 24 février 2018 à 11 h 53 min
      Permalink

      Bonjour moi aussi j’hésite avec le Xcover 4. As-tu déja fais ton choix? Il me semble que le Xcover 4 est meilleur sur presque tous les points (plus léger, puissance, écran, appareil photo), mais le M1 core a pour moi un énorme avantage: il est dual-sim, et l’autonomie est probablement bien meilleure.

      Répondre
  • 30 novembre 2017 à 17 h 42 min
    Permalink

    merci pour cette magnifique présentation du CROSSCALL .

    Répondre

Répondre à Cuvex Michaël Annuler la réponse.