Test : Motorola Moto G 2015

TEST VIDEO :

DEBALLAGE :

La boîte est assez tape-à-l’œil avec le violet présent dessus. A l’ouverture, nous retrouvons le smartphone sur son socle avec une fiche technique rapide sur un film et à l’arrière, un sticker expliquant le fonctionnement de l’étanchéité. En soulevant, nous apercevons un guide de démarrage rapide, un chargeur secteur et un kit oreillettes.

DESIGN :

Le design n’a pas réellement changé et garde sa forme incurvé au dos, ce qui le rend épais mais créée une bonne ergonomie. Un design simple, efficace et qui n’est pas trop classe ni entrée de gamme surtout. Le plastique est présent pour le châssis et pour la trappe aussi, agrippant au doigt pour un meilleur maintien, qui est amovible mais ne donne aucun accès à la batterie pour l’étanchéité. Les traces de doigts ne restent pas mais si vos mains sont huileuses ou autres, il y en aura forcément. La partie en aluminium ajoute une personnalisation au produit et le différencie de ses prédécesseurs. Pas de bruit comme sur les anciens modèles à signaler.

Sur l’avant, nous avons son écran HD de 5 pouces. Sur le haut de celui-ci, au centre, on aperçoit l’écouteur avec sur sa droite, les capteurs de luminosité et de proximité.  Le capteur frontal se situe sur l’extrémité droite.  Sur le bas se trouve  la sortie audio.

Moto G 2015 Prise Jack

Sur l’arrière, le capteur dorsal de 13 millions de pixels avec son double  flash LED sur le centre. Il y a toujours cette encoche qui permet de placer son index pour améliorer la prise en main.

Sur la tranche droite, les boutons volumes sont présents ainsi que le bouton Power juste dessus qui est un peu cranté. Sur la tranche gauche, rien n’est présent.

Moto G 2015 Boutons

Sur le bas de l’appareil, le port micro-USB sur le centre et sur le haut, on y trouve la prise Jack 3,5 mm avec une sortie micro pour la vidéo sur sa gauche.

ERGONOMIE :

La prise en main très bonne et agréable, malgré une incurvation importante  de 0,61 cm jusqu’à 1,16 cm. Un écran confortable à l’utilisation qui laisse des traces de doigts. Son poids de 155 g semble s’oublier avec l’habitude d’utilisation. Des boutons accessibles et solides.  Les bordures sont larges et une finesse aurait amélioré l’accès à l’écran.

ECRAN :

Un écran IPS HD (1280x720p) de 5 pouces (295ppp) très correct à l’œil et agréable à regarder. Il est parfaitement dans ce que propose cette gamme de nos jours. Pas de pixellisation et un tactile réactif. Les traces de doigts s’y logent facilement. Des couleurs un peu fades et avec un noir non profond et un blanc tirant vers le jaune. Pour la luminosité en plein soleil, c’est correct mais des reflets apparaîtront avec parfois le tactile qui se montrera. Le tout est globalement lisible malgré tout.

Moto G 2015 Ergonomie

FONCTIONNALITES :

Motorola a enfin décidé de mettre des gestes sur ce modèle. En effet, le constructeur privilégié ces  mouvements sur ses hauts de gamme comme : pivoter pour ouvrir le capteur photo et pivoter dans l’application pour balancer vers le capteur frontal, secouer pour activer le flash et pour finir, l’écran affiche les notifications sur fond noir pour économiser la batterie. Des fonctionnalités maintenant présentes sur ce Moto G.

INTERFACE ET LOGICIEL :

On retrouve de l’Android 5.1 Lollipop sous Android Stock.  Motorola a également décidé de placer toutes ces applications personnelles en une seule, qui contient les fonctionnalités. Une application de migration est aussi intégrée et une personnalisation de l’appareil photo habituelle. Une bonne chose de la part du constructeur qui sait ajouter sa personnalisation avec «Google Now Launcher » qui fonctionne très bien.

MULTIMEDIA :

La photo est enfin devenue un atout intéressant. Le capteur de 13 millions de pixels, que l’on retrouve sur le Nexus 6 ne déçoit pas. Les photos se sont nettement améliorées face à ses prédécesseurs et on retrouve des couleurs plus naturels et un correcteur de couleurs intégré. Le mode HDR fonctionne très bien surtout en bonne condition de lumière. Un stabilisateur et auto-focus automatique sont présents et fonctionnels mais semble parfois ne pas être réactif. Le focus manuel permet de très bons plans. Vous aurez de très bons clichés même de nuit avec son Double Flash qui comporte un correcteur de température donc de couleurs. Le Slow Motion (720p) est aussi un atout de qualité.

Moto G 2015 Camera

Pour ce qui est du capteur frontal de 5 millions de pixels, est globalement bon, même très bon avec de bonnes conditions de lumières. Un mode HDR fonctionnel, un Slow Motion intéressant, et des modes fonctionnels.

La sortie audio est bonne mais très puissante. J’aurais aimé voir deux sortie pour un rendu plus correct. Dans l’ensemble c’est quand même suffisant.

Pour l’espace de stockage, 8 Go ou 16 Go interne sont proposés avec une possibilité d’intégrer une carte micro-SD jusqu’à 32 Go.

AUTONOMIE ET PERFORMANCES :

Une batterie de 2470 mAh qui permet d’arriver en fin de journée sans problème. Avec une utilisation modérée, vous passerez les deux jours sans soucis. Après mon utilisation, l’autonomie et plus que raisonnable. En grande utilisation, celle-ci diminue comme elle se doit et ne vide pas après quelques minutes de navigations. Les performances sont de sa gamme, avec du Snapdragon 410. C’est donc un Quad-Core  cadencé à 1,4 GHz et d’architecture ARM Cortex-A53. 1 Go ou 2 Go de RAM viennent épauler le tout. Quant à la puce graphique, c’est une Adreno 306 (5400 MHz). Un choix en coordination avec le reste de la fiche technique.

MON AVIS:

C’est un smartphone et une gamme que j’apprécie depuis le premier du nom. Motorola a créé, avec son Moto G, un produit abordable avec des performances raisonnables et suffisantes pour une utilisation quotidienne agréable. De part son design que par ses caractéristiques. Le Moto G est devenu un smartphone de référence.

Le prix maintenant, vous le trouverez en Noir ou Blanc pour  199 € chez tous les revendeurs. Un supplément sera nécessaire si vous souhaitez le personnaliser sur Moto Maker.

Points forts : Prix, étanchéité, fonctionnalités et autonomie.

Points faibles : Poids, épaisseur, sortie audio .

Rudy Godet

Fondateur et rédacteur du site "Avis Mobiles". Passionné de jeux vidéo mais également de téléphonie. J'ai découvert Android en 2010 et c'est en souhaitant rooter que j'ai vu le potentiel de cet OS. Aujourd'hui je m’intéresse à tous les smartphones et je partage l'actualité, des tests mais également des astuces.

Laisser un commentaire