Test : HTC One A9s

TEST VIDEO

DESIGN

Le design reprend très clairement celui du One A9, que j’ai également testé, avec quelques changements visuels. C’est-à-dire qu’il garde le format, la sobriété avec des choses en moins, comme le côté très premium. Il est dans un format monobloc tout en aluminium mat sans effet légèrement brossé. Ce terminal est assez esthétique mais ne propose pas d’excellentes finitions face à son prédécesseur. La partie haute et basse du terminal sont larges, ce qui donne un trop de longueur mais surtout de largeur, surtout pour la face avant blanche. Sur l’avant, pas de grande distinction hormis le bouton sensitif « Home » (scanner d’empreinte) qui se situe toujours sous l’écran, qui n’est d’ailleurs plus  2,5 D et la présence des touches sensitives de navigation.

Les tranches sont légèrement arrondies et en aluminium. Elles accueillent les boutons physiques Power  (légèrement cranté) et volumes sur la droite et le tiroir SIM et micro SD sur la gauche. Il s’agit désormais d’un cache en plastique et non plus d’un tiroir en aluminium. Sur le haut on ne  retrouve rien et sur le bas le port micro USB ainsi que la sortie audio et la prise Jack 3.5 mm. Une séparation se laisse entrevoir entre le dos et le cadre.

Le dos est assez épuré au visuel ce qui n’est pas pour déplaire. On y retrouve également le capteur photo principal, son flash LED simple et le logo du constructeur. Les deux bandes en plastique sont également présentes pour laisser pénétrer les ondes pour accéder aux connectivités.

ERGONOMIE

Il est légèrement plus imposant que son prédécesseur. La prise en main est très agréable surtout avec la sensation de l’aluminium, qui glisse un peu. C’est dommage que le traitement de l’aluminium soit moins ressenti. Les tranches arrondies ne se font pas ressentir non plus. Les boutons physiques et le bouton sensitif et les touches sensitives sont accessibles à une seule main. Ce qui n’est pas le cas de l’écran ou il sera difficile de faire du bord à bord ou même de le chercher sur la hauteur. Les finitions sont bien mais pas aussi excellentes que le One A9.

Les bords et la longueur restent une petite gêne pour l’utilisation à une main, ce qui est vraiment dommage. Une légère optimisation aurait pu amener une meilleure prise en main.

Longueur 146,49 mm
Largeur 71,5 mm
Epaisseur 7,99 mm
Poids 149.8 g

ECRAN

Dans l’ensemble, l’affichage est correct et offre un bon confort visuel malgré que HTC soit passé de l’AMOLED à L’IPS. Les couleurs sont agréables à regarder et assez vives et les angles de vu sont bons avec quelques reflets de couleur sur le blanc. La baisse de résolution ne se fait pas ressentir sur la finesse d’affichage qui reste bonne. L’écran n’est donc pas 2,5 D, donc pas légèrement incurvé. Le blanc tire sur le jaune et le noir sur le gris. Cela peut se régler en paramétrant également les tons, c’est-à-dire plus chaud ou plus froid selon ce que vôtre choix. En extérieur, le tout est assez lisible. Les traces de doigts apprécient cet écran. Le tactile est fluide et réactif. Aucune apparition du tactile en plein jour.

Ecran 5″ / Super LCD / Corning Gorilla Glass
Définition HD / 1280 x 720p
Résolution 294 ppp
Multitouch 10 points

INTERFACE

On retrouve Android 6.0 Marshmallow dès la première utilisation avec la dernière surcouche du constructeur Sense 8. L’interface ne connaît pas de réel changement de refonte depuis la précédente. Le réel changement se fait avec les applications du constructeur absentes et remplacées par celles de Google. Une logique qui n’est pas à mon goût et je trouve cela dommage. HTC propose donc une épuration et un tiroir d’accès rapide similaire à de l’Android Stock mais pas pour tout le reste. Dans l’ensemble le tout ne connaît pas de latence ni de bug et reste fluide au quotidien. Si l’interface peut gêner, il y a toujours le magasin de thème pour modifié tout ça ou même la disposition libre.

OS Android
Version OS 6.0 Marshmallow
Surcouche Sense 8.0

FONCTIONNALITES

La fonctionnalité Gestes Motion Launch mais garde tout de même le lecteur d’empreintes digitales qui, à l’utilisation, reste toujours aussi rapide et réactif. Sans empreintes, le bouton sensitif permet également de sortir de veille le terminal ou de revenir à la page d’accueil.

CAMERA

Le capteur dorsal de 13 mégapixels offre un résultat assez mitigé dans l’ensemble avec des clichés corrects. Mais beaucoup moins bien que le One A9. Le rendus des couleurs est très fade mais dépendra surtout de l’exposition. La lumière est également mal gérée ainsi que la balance des blancs. En extérieur, le ciel sera parfois blanchi, la scène non respectée et le rendu global assez fade en tout point. En basse luminosité, les photos seront bruitées et le flash double température jaunira un peu l’ensemble. D’autres modes sont présents, comme le mode Pro / RAW qui intéressera les amateurs de photographies.

Le capteur frontal de 5 mégapixels est correct. Il permet d’obtenir des clichés assez bons pour poster sur les réseaux sociaux ou à visionner sur son smartphone.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Capteur Dorsal 13 Mégapixels / f/2.0 / Flash LED/ Autofocus / BSI / OIS / 1080p 30 fps
Capteur Frontal 5 mégapixels / f/2.8 / 65,3° / 1080p 30fps

AUDIO

Le haut parleur est mal situé si l’on souhaite visionner une vidéo ou jouer à un jeu et profiter de la partie sonore. La qualité audio est correcte sans plus. Les bass sont présentes et un peu étouffées. Il en est de même pour les aiguës. Le tout à également un manque de puissance. BoomSound sera présent pour l’écoute filaire, c’est-à-dire via un casque.

CONNECTIVITE

Le One A9s est plutôt bon dans l’ensemble et d’après mon utilisation. En ce qui concerne la communication, c’est bon dans l’ensemble. La réception des données mobiles l’est également. Dans les faits, la réception 4G+ est correcte et le réseau Wi-Fi est bon et comprend la réception en 5 GHz. Il est également équipé d’une connectivité Bluetooth 4.1 est d’une puce NFC. Toutes ses connectivités auront une bonne accroche à leur utilisation. Je note simplement que l’indice DAS est assez bas.

SIM  1 x nano SIM / 1 x micro SD
Réseaux 2G / 3G / 4G / 4G+
DAS Tête : 0,489 W/kg / Corps: 0,357 W/kg
Wi-Fi 802.11 b/g/n : 2,4 GHz / 5 GHz
Bluetooth 4.2
GPS A-GPS / GLONASS
NFC Oui
USB USB 2.0

PERFORMANCE

Les performances sont plus que correctes pour une utilisation quotidienne. Toutes les applications tournent, que ce soit des applications quotidiennes ou même les jeux. C’est durant les jeux 3D que quelques ralentissements apparaîtront avec ou sans connexions d’activées. Ce qui ne gênera pas la partie en cours. Le chargement d’une page web ou d’une application lourde est assez rapide à charger ou à se lancer. Dans l’ensemble, c’est assez rapide et fluide. Bien poussé, le terminal chauffera un peu et se fera sentir au dos mais aussi sur l’avant.

Processeur Mediatel Helio P10 ( MT6755 )
CPU Cortex A53 : 8 x 1,95 GHz / 28nm
GPU Mali-T860
RAM 2Go / 3 Go
Stockage 16 Go / 32 Go
Micro SD Oui

AUTONOMIE

C’est une une batterie de 2300 mAh qui équipe ce One A9s. Une augmentation de 200 mAh face au One A9. L’autonomie devrait donc être amélioré puisque les caractéristiques sont en baisse. Dans les faits, elle l’est mais que légèrement. Le terminal devrait donc vous permettre de faire une journée d’utilisation mais pas plus. Pour une utilisation quotidienne sur réseaux sociaux, du visionnage vidéo, de la navigation web, prise de photo, enregistrement vidéo… J’ai atteint les 20% pour 3h20 d’écran allumé. Ce n’est pas énorme mais suffisant. En optimisant le smartphone, un peu plus peut être atteint. En veille, je n’ai pas constaté de perte sans utilisation. La recharge est bonne chose puisqu’il est compatible charge rapide et se recharge en 1H30.

Batterie 2300 MAh / non amovible

MON AVIS

Le One A9s n’est pour moi qu’une version plus légère du One A9. Aucune réelle amélioration n’est présente pour ma part. C’est un bon smartphone qui ne vaut pas son prédécesseur. Ces points forts face à celui-ci ne sont que l’autonomie, qui est meilleure et le tarif moins élevé au lancement. Pour le même prix, je conseillerais le précédent modèle qui représente le savoir-faire du constructeur pour un smartphone premium.

Points positifs Points négatifs
 Personnalisation Design
Lecteur d’empreintes  Interface
 Ecran Photo
Autonomie

PRIX

Prix 299,00 €
Couleurs Cast Iron / Sand Gold / Aqua silver

Rudy Godet

Fondateur et rédacteur du site « Avis Mobiles ». Passionné de jeux vidéo mais également de téléphonie. J’ai découvert Android en 2010 et c’est en souhaitant rooter que j’ai vu le potentiel de cet OS. Aujourd’hui je m’intéresse à tous les smartphones et je partage l’actualité, des tests mais également des astuces.

Laisser un commentaire