Ecologie : Les smartphones sont un désastre

 

Les smartphones sont des objets du quotidien dont nous ne pouvons plus nous passer. Nous nous rendons pas comptes mais ils ont un impact sur l’écologie.

Des milliards de smartphones déjà conçus

Depuis la commercialisation des smartphones il y a maintenant 10 ans, plus de 7 milliards de smartphones ont été fabriqués. Depuis, un renouvellement constant des appareils, chaque année par les constructeurs, est réalisé et a un impact néfaste sur l’environnement. Du processus et du lieu de production, en passant par les matériaux utilisés et la courte durée d’utilisation de l’appareil font de cette nouvelle industrie un « désastre écologique« , selon Greenpeace. L’organisation a récemment publié un rapport dans lequel il est précisé qu’un utilisateur Américain moyen utilise son smartphone un peu plus de deux ans (26 mois) avant de le remplacer.

Nous ne pouvons pas nous permettre de poursuivre avec le même schéma dans les 10 prochaines années

L’électricité est beaucoup utilisée

Depuis le premier iPhone d’Apple en 2007, devenu un symbole des nouvelles technologiques, environ 968 TWh ont été utilisés pour fabriquer des smartphones. Selon Greenpeace, c’est autant que la consommation en un an en Inde(973 TWh en 2014). Cela correspond également à environ 11 ans d’alimentation électrique pour la Belgique.

La phase de fabrication est ce qui consomme le plus d’électricité. Celle-ci entraîne la plus grosse part de pollution du cycle de vie d’un smartphone avec près de 3/4 des émissions de CO2. L’autre chose à savoir est que les productions sont essentiellement localisées en Chine, un pays dont l’économie repose toujours sur des énergies extrêmement polluantes et dominé par le charbon. Un élément central dans l’empreinte carbone qui est très élevée sur les appareils électroniques. Ce qui signifie un impact sur le réchauffement climatique. Dans ce rapport, Jude Lee (Greenpeace en Asie du sud-est) Ajoute :

Ce qui a eu lieu avec la campagne de rappel du Galaxy Note 7 de Samsung est représentatif d’un système gaspilleur et non viable … L’entreprise doit guider le secteur informatique et se tourner vers un système qui permet aux téléphones d’être réparés, réutilisés et recyclés plus facilement.

Un cycle d’utilisation très court

C’est le Business Model actuel pour l’industrie du smartphone d’après l’organisation. Les fabricants choisissent de fabriquer des smartphones ne permettant pas au consommateur d’augmenter la capacité de stockage ou même de remplacer la batterie pour un usage plus long. Le résultat est simple, le terminal « entier » finit à la poubelle après quelques mois ou années d’utilisation. Parfois même quand la batterie n’est plus performante. Les smartphones commercialisés comme « gratuits » ou « moins chers » avec des contrats opérateurs poussent l’utilisateur à acquérir un nouvel appareil facilement et rapidement. ne facilite pas les choses.

Un manque de recyclage

L’autre point non négligeable sur l’impact environnemental concerne le recyclage. D’après Greenpeace, moins de 16% des déchets électriques sont recyclés. L’organisation plaide pour un nouveau modèle de « production circulaire », basé sur des smartphones imaginés pour permettre une « mise à jour » des composants et une réutilisation des matériaux.

En 2014 uniquement, les déchets électroniques provenant de petits appareils électroniques tels que les smartphones étaient estimés à 3 millions de tonnes métriques, selon une étude des Nations unies.

En Asie, le volume des déchets électroniques aurait, selon les estimations, grimpé de 63% depuis 2012, ce qui dépasse l’accroissement de population ainsi que la capacité de la région de gérer cette masse de déchets de manière sûre.

Des solutions ?

Rien ne sert de jeter un smartphone. Plusieurs solutions sont possibles pour éviter cela. Revendre son appareil utilisable ou pour pièces, le faire réparer, respectez le tri sélectif … Ou même le garder et l’utiliser un peu. Donnez une seconde vie à votre appareil tant qu’il est possible pour éviter ce surplus de déchets électriques.

Source : Greenpeace

Rudy Godet

Fondateur et rédacteur du site "Avis Mobiles". Passionné de jeux vidéo mais également de téléphonie. J'ai découvert Android en 2010 et c'est en souhaitant rooter que j'ai vu le potentiel de cet OS. Aujourd'hui je m’intéresse à tous les smartphones et je partage l'actualité, des tests mais également des astuces.

Une pensée sur “Ecologie : Les smartphones sont un désastre

  • 13 juillet 2018 à 9 h 53 min
    Permalink

    Bonjour,
    Concrètement, il serait bon d’indiquer quelles sont les marques qui font un effort écologique en contrôlant l’énergie dépensée dans le processus de production de leurs smartphones, et en s’efforçant d’entrer dans une logique de développement durable. Cordialement.

    Répondre

Laisser un commentaire