Test : Wileyfox Swift 2 Plus

TEST VIDEO

DESIGN

Le design de ce Swift 2 Plus est plutôt intéressant. Il s’agit d’un smartphone dans un format monobloc, dit unibody,  en aluminium. Il est assez sobre surtout dans sa version Midnight . Couleur pour ce test. Ce terminal donne un aspect premium. Il possède d’excellentes finitions sans aucun défaut. Sur l’avant, nous avons un aspect de simplicité et de sobriété. Il n’est pas long, même si la zone inférieure de l’écran est plus longue que la partie supérieure. Les bords d’écrans sont très corrects. Les angles sont quant à eux sont arrondis. L’écran est 2,5D, donc légèrement courbé. Au-dessus de l’écran, se situant sur le centre, on retrouve l’écouteur pour les appels, le capteur frontal sur sa droite et les capteurs de proximité et de luminosité sur sa gauche. Sur le bas de l’écran, on retrouve tout simplement le logo du constructeur.

wileyfox-swift-2-plus-avant

Les tranches sont incurvées avec des finitions biseautées propres et bien travaillées. Elles accueillent donc les boutons physiques Power et volumes sur la droite. On retrouve également le tiroir SIM et micro SD sur le haut de la tranche gauche. Sur le haut se trouvent simplement un réducteur de bruit et le port Jack 3.5 mm. Sur le bas, se trouve le port micro USB-C, deux vis apparentes et le haut-parleur.

wileyfox-swift-2-plus-bas

Le dos est en métal avec les parties supérieures et inférieures en plastique. Laissant ainsi passer les ondes pour les connectivités. Les bords sont légèrement incurvés. La zone en aluminium loge le capteur photo principal et son double flash LED. On y trouve également le scanner d’empreintes digitales juste dessous et le logo du constructeur et le nom du constructeur. L’arrière est susceptible de vite prendre les traces.

wileyfox-swift-2-plus-dos

ERGONOMIE

Le smartphone est agréable en main lorsqu’on l’utilise . L’écran est accessible dans l’ensemble avec une seule main ainsi que les boutons physiques. Le dos s’avère agréable au toucher et apporte une sensation premium. Le cadre légèrement incurvé offre un bon maintien. Les boutons physiques sont striés et cela se fera ressentir surtout les touches volumes. Il semble également lourd en main à chaque prise. Globalement, l’ergonomie est vraiment bonne et agréable.

Longueur 143,7 mm
Largeur 71,9 mm
Epaisseur 7.1 mm
Finitions biseutées 0,1 mm
Poids 146 g

ECRAN

Il est équipé d’un écran IPS de 5 pouces. Celui-ci possède une résolution HD (1280 x 720 p) avec une densité de pixels de 295 ppp. Il est plutôt bon dans l’ensemble. Hormis le léger manque de finesse de détail, la restitution des couleurs est correcte. Le noir tire sur le gris et il en est de même pour le blanc. Même si le blanc peut également tirer vers le jaune selon l’angle de vue. La luminosité est assez élevée, du moins suffisante, pour une utilisation en extérieur et être lisible avec les reflets et les traces de doigts qui seront présents. La présence de la protection Corning Gorilla Glass 3 est à signaler.

wileyfox-swift-2-plus-ecran

Live Display vous permettra de choisir le mode d’affichage, mais aussi de calibrer les couleurs. Dans les paramètres d’affichage, vous aurez la possibilité de régler la densité de pixels du LCD, le voyant de la LED de notifications et la rotation pouvant aller jusqu’à 270°.

Ecran 5″ / IPS LCD
Définition HD / 1280 x 720p
Résolution 295 ppp
Multitouch 5 points

INTERFACE

Wileyfox intègre  Android 6.0 Marsmallow avec, comme interface, Cyanogen OS dans sa version 13.1. Bien évidemment, lors du premier démarrage, le thème de Wileyfox sera déjà prédéfini. La barre de navigation est intégrée à même l’interface et les boutons pourront être modifiés.

Une interface qui est donc personnalisable de par des modifications d’accès rapides, de la barre de navigation, de thèmes … Les paramètres vous permettront également de modifier le défilement, la taille de la grille et des icônes mais aussi la barre d’état par exemple.

OS Android
Version OS 6.0.1 Marshmallow
Surcouche CyanogenOS 13.1

FONCTIONNALITES

Ce Swift 2 Plus propose beaucoup de fonctionnalités dont une qui intéressera beaucoup d’utilisateurs : le scanner d’empreintes digitales. Le positionnement de celui-ci est proche du capteur photo principal. Le positionnement de l’index est instinctif mais il faudra tout de même tendre son doigt pour l’activer. Il permet donc de déverrouiller le terminal et directement sur la dernière page ouverte. Ce qui est un bon point pour ma part. Il est assez réactif et met environ 0,1 seconde, pour déverrouiller. Il faudra également bien positionner le doigt pour qu’il puisse le reconnaître.

MULTIMEDIA

La partie photo est correcte en bonne condition. Si celle-ci est idéale, le capteur principal de 16 mégapixels ( Samsung 3L8 ISOCELL et PDAF ) délivrera de bons clichés avec des couleurs et une ambiance de scène assez respectée. Il y aura du détail même si vous zoomez dans le cliché mais à un certain moment, cela amènera une perte de ces détails. A savoir que lorsque la lumière change, ou si vous êtes en contre-jour, les clichés seront moins bons et il y aura la présence de grains et un manque de détails. Un  flou lors de mouvements ou non sera également présent. Par temps couvert ou en intérieur, les couleurs sont moins représentatives. Il y aura également la présence de flous, de grains. Même avec le flash, les photos seront jaunis. De nuit, le manque de détails et le flou seront omniprésents mais l’ambiance sera assez respectée. La mise au point automatique est intéressante est plutôt rapide. Pour passer du format 4:3 au format 16:9, il vous faudra baisser la résolution à 12 mégapixels

En ce qui concerne le capteur frontal de 8 mégapixels ( Samsung ISOCELL ), le résultat est tout simplement le même. Le cliché dépendra des conditions et de l’exposition. Pour le capteur principal et 5 mégapixels pour le capteur frontal.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour la vidéo, le résultat est correct même assez moyen. bon mais un seul point négatif est présent : la stabilisation numérique qui est gênante aussi bien en dorsal qu’en frontal. Des secousses seront présentes suite aux tremblements et aux mouvements. Le capteur principal peut enregistrer en Full HD (1080 p) mais pas en UHD ( 4K ). Pas de grandes différences entre les deux formats. La mise au point est rapide

La partie audio est moyenne également. Il faut monter le volume au maximum pour entendre quelque chose et à partir de là le résultat n’est pas satisfaisant mais plutôt suffisant.

Capteur Dorsal 16 Mégapixels / f/2.0 / 1.0µm / Dual Flash LED / Autofocus détection de phase / 1080p 30 fps
Capteur Frontal 8 Mégapixels / 1,31 pouce / 1080p 30fps

CONNECTIVITE

Le Swift 2 Plus est plutôt bon dans l’ensemble. En ce qui concerne la communication, c’est correct dans l’ensemble. La réception des données mobiles l’est également et devrait ravir certains utilisateurs avec la présence de la 800 MHz ( B20 ) mais également la 1800 MHz et la 2600 MHz. Dans les faits, la réception 4G, de catégorie 4 ( 150 mpbs ) est correcte et le réseau Wi-Fi est bon même si parfois je connais quelques ralentissements lors du chargement d’une vidéo. Il faut noter l’absence de la réception Wi-Fi en 5 GHz. Il est également équipé d’une connectivité Bluetooth 4.1 est d’une puce NFC. Dans l’ensemble, toutes ses connectivités auront une bonne accroche à leur utilisation.

SIM  2 x nano SIM ou nano SIM + micro SD
Réseaux 2G / 3G / 4G ( cat. 4 : 150 mpbs )
DAS 0,458 W/kg
Wi-Fi 802.11 b/g/n : 2,4 GHz / 5 GHz
Bluetooth 4.1
GPS A-GPS / GLONASS
NFC Oui
USB USB-C

PERFORMANCE

Les performances sont plus que correctes pour l’utilisation des applications quotidiennes ou même les jeux 3D. C’est durant ce type de jeux que quelques ralentissements se feront apparaître avec ou sans connexions d’activées ou même le chargement de vidéo. A noter pour la vidéo que le terminal est capable de lire des vidéos en résolution HD 720 p en 60 fps. Le chargement d’une page web ou d’une application ou d’une image est rapide et fluide avec un scrolling pas trop rapide. Bien poussé, le terminal chauffe un peu mais n’est pas brûlant. Il chauffera aussi bien au dos comme à l’écran.

Epic Citadel
Epic Citadel
Processeur Qualcomm SnapDragon 430 ( MSM8937 )
CPU Cortex A53 : 8 x 1,4 GHz
GPU Adreno 505 / 450 MHz
RAM 3 Go
Stockage 32 Go
Micro SD Oui

AUTONOMIE

C’est une une batterie de 2700 mAh qui équipe ce Swift 2 Plus. L’autonomie de ce terminal est vraiment correcte pour faire la journée. Pour une utilisation quotidienne sur réseaux sociaux, du visionnage vidéo, de la navigation web, prise de photo, enregistrement vidéo… La journée est donc envisageable. Un peu plus si vous n’êtes pas un utilisateur intensif. Je l’ai utilisé avec une connexion quasiment non stop Wi-Fi et en données mobiles avec une utilisation poussée et tous les comptes synchronisés automatiquement. Au final, il a amplement tenu la journée et j’ai fini à 5% pour 4h d’écran allumé. Ce n’est pas énorme mais c’est suffisant. Par contre, les jeux 3D consommeront beaucoup et même les autres jeux en général. Ce qui vous amènera à être aux alentours de 3h d’écran allumé. Ce qui est moins bon. En veille, je n’ai constaté aucune perte sans utilisation. La recharge est bonne avec une charge complète en moins de 2H et avec la charge rapide, puisqu’il est compatible Quick Charge 3.0, en moins d’ 1H30.

Les gros point noir, c’est l’absence du chargeur dans la boîte pour la raison simple de pouvoir mettre le boxing dans une boîte aux lettres. Pour ma part un chargeur basique ( sans compatibilité Quick Charge )aurait pu être incorporé sans dépassé.

Batterie 2700 MAh / non amovible / Quick Charge 3.0

MON AVIS

Wileyfox propose le Swift 2 Plus comme un smartphone concurrentiel pour 219 €. Il a des qualités mais certains défauts également. Au vu de son prix, certains constructeurs commercialisent des produits plus attractifs et plus complets, c’est-à-dire avec les accessoires. Une idée du marketing intéressante de la part du constructeur mais à améliorer dans le temps.

Prix 219,00 €
Couleurs Midnight Steel, Gold, Rose
Points positifs Points négatifs
 Cyanogen OS  Manque d’accessoires
 Finitions  Camera
 Charge rapide  autonomie

Rudy Godet

Fondateur et rédacteur du site "Avis Mobiles". Passionné de jeux vidéo mais également de téléphonie. J'ai découvert Android en 2010 et c'est en souhaitant rooter que j'ai vu le potentiel de cet OS. Aujourd'hui je m’intéresse à tous les smartphones et je partage l'actualité, des tests mais également des astuces.

Laisser un commentaire